Prévisions climatiques

Vérifiez de combien votre ville va se réchauffer grâce à notre outil d'évaluation du risque climatique basé sur les données officielles du GIEC.

De graves vagues de chaleur ont frappé de grandes parties de l'Europe au cours des dernières semaines. De plus, les experts scientifiques s'accordent à dire que le changement climatique anthropique en cours exacerbe ce problème. La question se pose donc de savoir comment les températures vont augmenter dans un avenir proche (et plus lointain) et comment le climat va évoluer d'ici la fin du 21e siècle.

Pour mieux comprendre cette évolution, nous avons développé les prévisions climatiques, un outil de prévision climatique basé sur les résultats utilisés dans les rapports GIEC.

Nos prévisions climatiques sont disponibles pour quatre "scénarios d'émission", également appelés "voies de concentration représentatives" (RCP). RCP2.6, RCP4.5, RCP6.0 et RCP8.5 sont les scénarios standards, tandis que RCP2.6 est le plus optimiste et RCP8.5 le plus alarmant. Toutefois, les scientifiques s'accordent à dire que dans le cadre de l'évolution actuelle, le scénario d'émission le plus probable se situe entre le RCP6.0 et le RCP8.5.

La figure montre les températures de l'air (°C) pour ces quatre scénarios d'émission et quatre périodes de temps : Référence (1979 - 2019), 2020 - 2049, 2045 - 2074, et 2070 - 2099. La variabilité dans les boxplots de chaque diagramme représente la variabilité interannuelle (différences probables entre les années) au sein de la période choisie et indique les années typiques et extrêmes. Dans un avenir proche, la température annuelle moyenne de l'air sera presque identique pour les quatre scénarios d'émissions. Toutefois, vers la fin du siècle, les températures moyennes de l'air dans le scénario RCP8.5 sont environ 2 degrés Celsius plus élevées que dans le scénario RCP2.6.

Cette analyse est également disponible pour d'autres paramètres tels que les jours de gel, les jours de glace, les nuits tropicales, les jours d'été, les jours de chaleur, la quantité moyenne de précipitations, les événements de fortes précipitations et bien d'autres encore. Il est possible d'analyser ces paramètres sur une base annuelle ou même mensuelle.

Cet outil fait partie de notre abonnement history+, qui donne également accès à des données historiques et à de nombreux outils d'analyse de données provenant de différentes sources, comme l'évaluation des risques, les comparaisons entre années ou les roses des vents. Pour Bâle, vous pouvez tester gratuitement notre interface history+ et les prévisions climatiques.

Nous proposons également des solutions de prévisions climatiques personnalisées telles que des cartes d'anomalies de température pour un aperçu plus détaillé.

En outre, nous disposons également sur notre site web de quelques fonctionnalités climatiques qui analysent l'évolution du climat sur la base de séries chronologiques cohérentes :

  • Les diagrammes climatiques : Les diagrammes climatiques de meteoblue sont basés sur 30 ans de simulations horaires de modèles météorologiques et sont disponibles pour chaque point de la Terre. Ils indiquent les schémas climatiques typiques et les conditions attendues (température, précipitations, ensoleillement et vent).
  • Diagrammes de changement climatique : Ces diagrammes montrent l'évolution de différents paramètres météorologiques comme la température et les précipitations et leur évolution au cours des 30 dernières années.

Que peut-on faire avec ces données ? Voici quelques applications :

  1. Calculer la demande de chauffage ou de refroidissement des bâtiments.
  2. Estimer le risque de sécheresse des cultures d'été (et la demande d'irrigation).
  3. Estimation de la variation du débit d'eau entre l'hiver et l'été

et bien d'autres encore.

Nous sommes certains que nos outils climatiques sont utiles pour mieux comprendre comment le climat a évolué au cours des dernières années et comment il pourrait évoluer à l'avenir.

Écrire un commentaire

Vous avez besoin d'un compte meteoblue pour commenter un article
Retour vers le haut