meteoblue

La prévision climatique saisonnière pour la région de 43.2°N 27.9°E montre dans le diagramme supérieur la moyenne mensuelle de la température et des anomalies de précipitations prévues pour les 6 prochains mois. La prévision est régional pour les zones de 100 km sur 100 km ou plus.

Les prévisions saisonnières fournissent des variables climatiques telles que des moyennes ou des anomalies mensuelles. Les anomalies sont des écarts par rapport à la moyenne climatologique. Ainsi, une température négative et une anomalie de précipitations indiquent des conditions plus fraîches et plus sèches que la normale. Les informations climatologiques permettent peu d'inférence sur le temps prévu. Supposons un mois avec un anomalie positive de +1 degré. Il est très peu probable que chaque heure de ce mois soit 1 degré plus chaud. Un scénario plus réaliste est que certains jours sont significativement plus chauds que la moyenne, tandis que d'autres sont dans la moyenne. Plus important encore, il pourrait aussi y avoir quelques jours plus froids ou même considérablement plus froids que la moyenne, de sorte que l'anomalie positive n'est pas du tout une garantie d'avoir par ex. pas de gel.

Une prévision météorologique saisonnière pour un jour particulier n'est techniquement pas possible : elle est statistiquement plus fiable qu'une moyenne climatique. La raison est que le climat quotidien est soumis à des fluctuations plus influencées par des événements de méso-échelle ou micro-échelle qui donnent lieu à des facteurs qui ne peuvent être mesurés avec une précision suffisante. De ce fait, les prévisions météo quotidiennes deviennent statistiquement plus incertaines que les prévisions à 10 ou 14 jours à l'avance. Vous avez probablement remarqué le manque de fiabilité d'une prévision météo de 10 jours et la prévision de plusieurs mois est clairement plus difficile.

Comme les prévisions saisonnières peuvent être plus ou moins fiables, nous fournissons les résultats de plusieurs centaines de prévisions pour mieux estimer une tendance. Nous combinons toutes les prévisions saisonnières calculées par les grands centres et institutions du monde entier en un Super-ensemble (ENSEMBLE) qui est plus probable d'être correct qu'une prévision provenant d'une seule institution. Si vous constatez que les prévisions de différents modèles se contredisent, il y a alors peu d'espoir de prévoir la saison pour cette période. Il existe certaines régions et situations où les prévisions saisonnières peuvent être assez précises. Les exemples les plus connus sont les phénomènes El Niño et La Niña.

Les différents modèles présentés ici sont calculés par : le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMT), le National Center of Environmental Prediction (NCEP/NOAA), le Service météorologique allemand (DWD), le UK-MetOffice (UKMO), MétéoFrance (METEOFR), l'Agence météorologique japonaise (JMA) et le Centre Euro-Méditerranéen pour les Changements Climatiques (CMCC). Les agences/centres mettent à jour leurs prévisions environ une fois par mois, mais ils ne le font pas tous en même temps. Nous indiquons donc dans le diagramme la série de prévisions de chaque centre. Nous recalculons l'ensemble chaque fois qu'un des centres met à jour une prévision.